Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 05:48




Clavaire dorée

Ramaria aurea

 

 

Voilà bien un champignon que je n’avais encore jamais vu par chez moi.

Et pourtant il était blotti au cœur de la forêt domaniale en direction du "Pin Brûlé".

La clavaire dorée mesure une quinzaine de centimètres de haut et peut faire jusqu'à 20 centimètres de diamètre. Il n'y a pas de chapeau, ni d'anneau ni de bogue. La clavaire dorée ressemble à un petit arbre, c’est est un ensemble volumineux en forme de corail. A la base de la clavaire dorée se trouve un "tronc" court, de 1 à 4 centimètres de diamètre, massif et charnu, de couleur jaune crème. De nombreux rameaux de 10 à 15 cm de haut  (d'où le nom de "ramaire") sont issus de ce "tronc". Ces rameaux, dressés, droits ou plus ou moins tortueux, sont courtement divisés au sommet, présentent une couleur jaune doré, plus foncée aux extrémités, et qui pâlit avec l'âge.

 

Sa période de cueillette se fait à partir du milieu de l'été et jusqu'à la fin de l'automne.

Comestible jeune, il est ensuite coriace et indigeste. De plus, la consommation exagérée, même à l'état jeune, a des effets laxatifs.

Sa chair est blanche et ferme, de consistance aqueuse, d'odeur et saveur douce.

 

On retrouve la clavaire dorée dans divers habitats humides : forêts de feuillus, surtout hêtraies, forets mixtes et forêts de conifères, notamment pessières (épicéas), pinèdes et sapinières. La clavaire dorée semble plus présente en altitude qu'en plaine. On trouve la clavaire dorée de l'été à l'automne, en cercle, en groupe, mais le plus souvent isolée.

 

Dans la forêt la clavaire dorée joue un rôle ectomycorhizien important (Symbiose entre la racine d'une plante et une colonie de champignons). Dans l'ectomycorhize les cellules du champignon (hyphes) ne pénètrent pas à l’intérieur de la paroi cellulaire de la plante mais forment un manchon de mycélium profitable aux arbres.

 

Attention : la clavaire dorée peut être confondue avec d'autres clavaires rameuses comme la clavaire jaune (Ramaria flava), la ramaire de Largent (Ramaria largentii), la clavaire jolie (Ramaria formosa) ou la calocère visqueuse (Calocera viscosa).

La confusion avec la clavaire jolie et la calocère visqueuse, à rameaux rosâtres jaunes au sommetn provoque des diarrhées persistantes.

De couleur nettement plus vive que la clavaire élégante, cette espèce est souvent confondue avec la calocère visqueuse. Cette dernière se distingue toutefois essentiellement par sa surface ... visqueuse et son biotope, les bois de conifères.


Partager cet article

Repost 0
Published by le petit montagnard - dans FLORE
commenter cet article

commentaires

Jean 02/05/2009 16:12

bonjourDans ma jeunesse nous en trouvions et nous les mangions !!!AmitiésJean

:0009:...:0022:...:0014:...:0038:...:0091 30/04/2009 19:52

lily of the valley !!! @ bientôt !!!

:0009:...:0022:...:0014:...:0038:...:0091 25/04/2009 13:43

hello on dirait une éponge.......!! te souhaite une bonne journée

Honorius 25/04/2009 10:41

On en a chez nous, mais il faut faire attention à ne pas confondre les espèces car sinon gare les toilettes ! Bon dimanche et gros bisous du vieux sorcier