Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 15:21


Nous allons aborder quelques définitions afin d’apprendre à déterminer les différentes espèces de fleurs.

Le but de cet article étant de vous apporter quelques connaissances supplémentaires afin de ne pas confondre certaines plantes trop ressemblantes à première vue.

Commençons si vous le voulez bien par la fleur elle-même, nous aborderons les feuilles dans un second temps :

fleur-pommier--Medium-.jpg

 

LA COROLLE Elle désigne la partie de la fleur formée par l'ensemble de ses pétales.

 

LE PETALE : Est l'un des éléments foliacés colorés, dont l’ensemble compose la corolle d'une fleur. Les pétales sont généralement différents des sépales.

Le nombre des pétales est un indicateur de la classification des plantes : on en compte généralement quatre ou cinq (le plus souvent) chez les dicotylédones, et trois (ou un multiple de trois) chez les monocotylédones.

 

LE SEPALE : C’est l'un des éléments foliacés, généralement verts, dont l’ensemble compose le calice et supporte la corolle de la fleur.

Le nombre des sépales ou leurs caractéristiques permettent de décrire le calice.

Les sépales peuvent parfois ressembler aux pétales, comme chez la tulipe. On parle alors de « tépale ».

 

LE CALICE : Enveloppe extérieure en forme de coupe, formé de sépales de couleur herbacée, de consistance plus ou moins ferme, qui renferme la corolle et les organes sexuels de la fleur et qui sert essentiellement à la protection.

La durée de vie du calice est variable. Le calice est généralement caduc, c'est-à-dire qu'il tombe au moment de l'épanouissement de la fleur. Mais il peut aussi être persistant et rester à la base du fruit (calice marcescent), voire augmenter après la fécondation (calice accrescent).

 

Le calice peut-être :

 

•          monosépale : formé d'un seul sépale,

•          disépale : formé de deux sépales ou de deux pièces distinctes,

•          pentasépale : composé de cinq sépales,

•          polysépale : possède plusieurs sépales.

•          dialysépale : possède plusieurs sépales individualisés, séparés les uns des autres.

•          gamosépale: les sépales sont soudés entre eux au-delà de la moitié de leur longueur : quand on en tire un, les autres sépales viennent aussi.

 

LE PERIANTHE : Désigne l'ensemble des enveloppes extérieures d’une fleur (comprenant le calice et la corolle, ou seulement l’un des deux).

pistil--Medium-.jpg

 

 

LE STIGMATE : Organes élémentaires reproducteurs femelles, partie supérieure élargie et collante du style, qui reçoit les grains de pollen lors de la fécondation.

 

LE STYLE : Partie mince du carpelle située au-dessus de l'ovaire et portant à son sommet les stigmates.

 

LE PISTIL : Est l’ensemble des organes femelles d'une fleur qui occupent le centre des autres organes floraux. Le pistil se compose généralement en trois parties : l’ovaire, le style et le stigmate. Il est constitué d’un ou plusieurs carpelles, libre ou soudés entre eux.

 

LE CARPELLE : Organe femelle d’une fleur, c’est le compartiment dont est constitué l'ovaire. Parfois, les carpelles sont absents et la fleur est mâle. Les fleurs unisexuées peuvent être portées sur une seule plante (bégonia) ou sur des plantes différentes (kiwi).

A sa base, le carpelle a une partie ronde, l’ovaire qui contient le ou les ovules et se transformant en fruit.

 

L’ETAMINE : Organes mâles d’une fleur, formant un cercle dans les pétales. Ils se composent généralement d'un filament (filet) et d'une anthère : l'anthère étant la partie essentielle dans laquelle est formé le pollen ou la poussière fécondante.

Parfois, les étamines sont absentes et la fleur est unisexuée femelle.

 

LE POLLEN : Poussière fécondante, de couleur jaune, renfermée dans la partie de l'étamine des fleurs qui est appelée anthère.



 

 

LE PEDONCULE : On appelle pédoncule la tige, parfois appelée queue, qui porte les fleurs, puis, après la fécondation, les fruits. Une fleur sans pédoncule, ou à pédoncule très court, est dite sessile.

 

LE RECPTACLE FLORALE : Axe très élargie, ou creusé en forme de coupe du pédoncule floral sur laquelle sont insérées les pièces florales formant dans une fleur complète, quatre verticilles superposés : le calice (sépales), la corolle (pétales), l'androcée (étamines) et le pistil ou gynécée (carpelles).

 




A suivre…

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Avez vs des renseignements sur <br /> <br /> <br /> ceiba pentandra
Répondre
S
Bonjour, je suis désolée mais je ne connais pas le ceiba pentandra. cordialement
.
<br /> Hello un ptit bonjour en passant..... j'espère que tu vas bien et bb également<br /> <br /> <br />
Répondre
.
félicitations pour ce beau bébé.....bien à vous
Répondre
J
Un bonjour... merci de tes visites régulières, c'est gentil de ta part...sincèrementJean
Répondre
L
Je ne reçois plus de newsletter (normal si tu as déménagé, et je ne me rappelle plus si je me suis inscrit sur celui là) et là le bouton ne fonctionne pas (pas allé vérifié pourquoi, il est tard).Bon courage pour la suite. :0085:
Répondre