Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 13:19

Naissance du petit montagnard

 

C’est un  chemin passionnant qui m’a conduit jusqu’à mon petit montagnard aujourd’hui.

En 2003 je rencontre Monsieur ordinateur, et c’est le coup de foudre.

Après avoir fait connaissance nous partons tous deux en voyage pour le pays du virtuel, situé en région Internet.

Enchantés par notre visite nous décidons alors de nous y installer.

Nous nous lançons timidement dans la construction de notre futur hébergement. 

Notre choix s’est arrêté sur le village Wanadoo, et notre maison ressemblait à ça :

 

banniere coin poesie


Construit le 10 avril 2005  notre deux pièces est meublé de poésie et de photographies.

Au cours de son existence elle reçoit 2015 visiteurs.

Mais les projets grandissant notre « petit coin de poésie » devint vite trop petit et surtout les normes de constructions étaient limitées.

Nous déménageons ensuite sur la ville d’Over-blog.

Du « petit coin de poésie » nous passons alors à « Rêves » le 5 juin 2005.

Un petit château sous un ciel rosé par le crépuscule.

Des photographies scannées nous passons au numérique, la magie des technologies modernes…


 

banniere reve

 


Peu de temps après, lors de la pendaison de crémaillère il fut rebaptisé « Chez le petit montagnard ».


 

banniere sonia (Medium)

 



Des pièces supplémentaires sont crées comme la grande salle des coutumes de vie des Savoyards, la chambre de la faune ou encore celle de la flore…

Il faut savoir que le petit montagnard a été quelques temps une histoire rédigée au fil des mois par chapitres.

L’idée a germée un beau jour lorsque j’étais à 2000m à mon chalet de Sainte Marguerite. Je voulais raconter la vie d’autrefois en montagne au travers des aventures d’un petit garçon de 5 ans. Malheureusement ma vie personnelle en ce temps là et mon manque de temps laissèrent cette histoire inachevée.

C’est le 20 novembre 2008 que les travaux de notre résidence principale s’achèvent avec le passage de 115583 montagnards.

Mais il me fallait encore trouver la véritable identité de mon petit montagnard.

Je fais donc part à un ami artiste de mon désir de donner un visage à mon petit montagnard.

L’âme du site qui serait unique et toute personnelle.

Il me dessine alors :


 

timon (Medium)

 


PRENOM
 : Timon

NOM : Brequin

 

DATE DE NAISSANCE : 1er décembre 2009

LIEU DE NAISSANCE : Commune de Saint Michel de Maurienne









Repost 0
Published by le petit montagnard - dans JOURNAL
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 19:34




LE COQ
Gallus domesticus


Symbolisme du coq 


[Dès l'Antiquité, le coq apparaît pour symboliser les Gaulois. Il devient symbole de la Gaule et des Gaulois à la suite d'un jeu de mots. En effet, Les Romains se moquaient des Gaulois car, en latin, « gallus » signifiait à la fois gaulois et coq. Ils les considéraient donc comme des oiseaux braillards et vantards, mais ne faisant pas le poids devant l'aigle romain.
Au Moyen Age, le coq gaulois est utilisé comme symbole religieux, signe d'espoir et de foi.
A la Renaissance, le coq commence à être rattaché à l'idée de Nation française.
Les rois de France vont donc adopter le coq par bravade et répondre à leurs rivaux que le coq est un oiseau courageux. Le coq est présent au Louvre et à Versailles. La période révolutionnaire va consacrer le coq comme représentation de l'identité nationale. On le voit figurer sur un écu, orné du bonnet phrygien.
En 1830, il est tellement apprécié qu'une ordonnance (30 juillet 1830) le fait apparaître sur les boutons d'habit et doit surmonter les drapeaux de la garde nationale française. La III ème République voit la grille de l'Elysée s'orner d'un coq, « la grille du coq » que l'on peut voir encore actuellement.
Lors de la 1ère Guerre mondiale, le coq est la figure de la résistance et du courage français. Il est le symbole d'une France aux origines paysannes, fière, opiniâtre, courageuse et féconde. Ce n'est pas le symbole officiel de la République mais il représente une certaine idée de la France dans l'imaginaire collectif, notamment sportif. ]
                                                                                                
                                                                           Texte de Binome Courbevoie






- Dans la symbolique occidentale le coq est associé à la vigueur, au courage, à la vaillance, à la fierté et à la prétention.


- Le coq est le symbole de la ponctualité et de la fiabilité, il annonce l'aube. Les jours de pluie, toute observation du soleil devient impossible, or le coq, quel que soit le temps qu'il fait et quelle que soit la saison de l'année, connaît toujours l'heure solaire. Le coq ne fait jamais la grasse matinée !


- Le coq est également l'emblème de la Wallonie (partie méridionale de la Belgique), zone francophone de la Belgique. Afin de se distinguer du coq gaulois qui est statique, le coq wallon lève une patte.


- Dans la symbolique du bouddhisme tibétain, le coq représente l'avidité.


- Au Japon, le coq est lié aux Toriis (un portail traditionnel japonais).


- Enfin le terme de coq a donné son nom à cocktail, mélange de boissons de diverses couleurs.






Repost 0
Published by le petit montagnard - dans JOURNAL
commenter cet article
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 12:03



L’allégorie de la grenouille…

 

 

 

Il était une fois une course…

 

de grenouilles.

 

L’objectif était d’arriver en haut d’une montagne.

 

Beaucoup de gens se rassemblèrent pour les voir et les soutenir.

 

La course commença. 

 

En fait les gens ne croyaient pas possible que les grenouilles atteignent la cime
et toutes les phrases que l’on entendit furent de ce genre :

 

« Inutile !!!  

 

Elles n’y arriveront jamais ! »

 

Les grenouilles commencèrent peu à peu à se décourager,

 

Sauf une qui continua de grimper et les gens continuaient :  

 

« …Vraiment pas la peine !!! Elles n’y arriveront jamais !... »

 

Et les grenouilles s’avouèrent vaincues, sauf une qui continuait envers et contre tout…

 

A la fin toutes abandonnèrent, sauf cette grenouille qui,
seule et au prix d’un énorme effort, rejoignit la cime.  

 

Les autres, stupéfaites, voulurent savoir comment elle avait fait.

 

L’une d’entre elles s’approcha pour lui demander comment elle avait fait pour terminer l’épreuve.

 

Et découvrit…

 

Qu’elle était sourde !

 

 …   

 

N’écoutez donc pas les personnes qui ont la mauvaise habitude d’être négatives…
Car elles volent les meilleurs espoirs de votre cœur !

Rappelez-vous du pouvoir qu’ont les mots que vous entendez ou que vous lisez.  

 

Et soyez TOUJOURS

 

POSITIF !


En résumé : 

 

Soyez toujours sourd quand quelqu’un vous dit que vous ne pouvez réaliser vos rêves.




Repost 0
Published by le petit montagnard - dans JOURNAL
commenter cet article
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 11:51

Il y avait un important travail à faire et on à demandé à TOUT LE MONDE de la faire.

 

 

TOUT LE MONDE était persuadé que QUELQU'UN le ferait.

 

CHACUN pouvait l'avoir fait

mais ce fut PERSONNE qui le fit.

 

QUELQU'UN se fâcha car c'était le travail de TOUT LE MONDE !

 

TOUT LE MONDE pensa que CHACUN pouvait le faire

 

et PERSONNE ne doutait que QUELQU'UN le ferait.

 

En fin de compte, TOUT LE MONDE fit des reproches à CHACUN parce que PERSONNE n'avait fait ce que QUELQU'UN aurait pu faire

 


MORALITE......


 

Sans vouloir engueuler TOUT LE MONDE,

il serait bon que CHACUN fasse ce qu'il doit sans nourrir l'espoir que QUELQU'UN le fera à sa place car l'expérience montre que là où on attend QUELQU'UN généralement on ne trouve "PERSONNE".




Repost 0
Published by le petit montagnard - dans JOURNAL
commenter cet article
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 19:26

Un brin de philosophie 

 

 

 

Entre ce que je pense,

 

 Ce que je veux dire,

 

 Ce que je crois dire,

 

 Ce que je dis, 

 

 Ce que vous voulez entendre,

 

 Ce que vous entendez,   

 

Ce que vous croyez comprendre,

 

 Ce que vous voulez comprendre,

 

 Et ce que vous comprenez,

 

 Il y a au moins neuf possibilités

 

 de ne pas s’entendre !

Repost 0
Published by le petit montagnard - dans JOURNAL
commenter cet article
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 19:21

Voilà quelques unes de mes citations perso :


 

 

  Les mots sont le remède à bien des maux,

A qui sait les utiliser comme il le faut,

Mais ils sont la blessure et la colère,

A qui les utilise de travers,

En deux mots : pas un de trop...

 

 

**********

 

 

Ecrire c’est comme cuisiner :

Il faut lier les mots,

Bien mélanger les sentiments,

Assaisonner d’une pointe de moralité

Et faire revenir le tout sur un papier blanc

 

 

   **********  

 

Le bonheur frappe à toutes les portes, il suffit simplement de lui ouvrir…

 

 

 

**********

 

Il faut aller de paire avec le présent,  

Sans regarder ni derrière ni devant.

 

**********

 

 

  © Sonia

Repost 0
Published by le petit montagnard - dans JOURNAL
commenter cet article
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 18:52



Entre homme et arbre...

 

Dans la forêt il y a des arbres, des centaines d’arbres. 

Dans la forêt il y a des feuilles, des milliers de feuilles. 

 

L’arbre c’est toi, c’est  moi, c’est chaque homme. 

Les feuilles, se sont les chemins qui s’offrent à nous.

 

Dans la forêt il y a le petit arbrisseau jeune, frêle et pourtant si souple qu’il plie sous les grands vents sans jamais se briser. Un arbrisseau qui deviendra plus fort et plus grand chaque jour. 

 

Dans la forêt il y a les feuillus qui profitent de la vie à la belle saison, qui brillent comme l’or à l’automne et qui sommeillent à la morte saison. 

 

Dans la forêt il y a les conifères dont la sève coule sous l’écorce, fougueuse et trépidante. Les conifères dont les aiguilles résistent même à la rigueur de l’hiver. 

 

Enfin dans la forêt il y a le vieux chêne, à la mémoire aussi grande que son feuillage. Le vieux chêne avec la sagesse acquise par l’expérience d’une longue vie. 

Si tu te promènes dans la forêt prends le temps d’observer chaque arbre, qu’il soit petit, grand, vert ou sec. Tu découvriras alors un monde merveilleux et mystérieux car derrière chaque arbre se cache un bois précieux. 

 

Car tout arbre, quelque soit sa structure, possède des propriétés de qualité en plus ou moins grande quantité. 

 

 

© Sonia
Le 5 mars 2007

Repost 0
Published by le petit montagnard - dans JOURNAL
commenter cet article