Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 08:36

IMGP6846 (Medium)




Le Tarin des Aulnes

Carduelis spinus

 

C'est avec l'aide de Mr Bruno MARCHAL , président du site : http://www.plumalia.eu/ que j'ai pu déterminer le Tarin des Aulnes. 

 


Voilà une petite « boule de plumes » qui réchauffe nos hivers par leurs chants.

Peu farouche le tarin des aulnes se laisse assez bien photographier.

Nous sommes en présence sur ces photos de Tarin femelles.

C’est une espèce qui vient du froid son pays d'origine est la taïga, la vaste forêt boréale, de l'Europe centrale jusqu'à la lointaine Mandchourie.

Les premiers migrateurs sont présents dès septembre, mais c'est à partir d'octobre qu'il est facile à découvrir, dans les bois humides et au bord des cours d'eau.

Il repartira dans les premiers jours d'avril.

 

 

 

CHANT :

 

Il a un chant assez aigu et perçant, un gazouillis musical incessant.

Pour écouter son chant c'est ICI 

 

DESCRIPTION :

 

Le Tarin des aulnes est un oiseau ement deux barres alaires jaunes très évidentes.

Sur les parties inférieures, la gorge et la poitrine sont jaunes. L’abdomen est blanchâtre légèrement strié de gris. Les flancs sont en revanche beaucoup plus striés.

Le ventre est plus clair.

 

Les femelles, plus ternes, sont facile à distinguer des mâles.

Elles sont brun gris entièrement strié dessous et dessus. Le dessus de la tête est jaune et n’a pas de noir sur la calotte.

La poitrine et le ventre sont blancs.

Les parties inférieures sont semblables à celles du mâle mais plus densément striées.

 

Le juvénile ressemble à la femelle mais il est encore plus terne, d’une couleur brun grisâtre et intensément striée dans l’ensemble.



IMGP6843 (Medium) 

HABITAT :

 

Le tarin des aulnes habite dans les bois, forêts ou terrains vagues assez boisés avec une préférence pour les conifères. Comme on peux le voir sur les photographies on le rencontre souvent l’hiver près des aulnes et des bouleaux sur lesquels il vient se nourrir.

Il n'hésite pas quelques fois à approcher de très près des habitations.

Les tarins nichent en France que dans les forêts de conifères des régions montagneuses (Alpes, Massif central, Pyrénées).

 

COMPORTEMENT :

 

Le tarin se déplace en groupe qui peut être formé de quelques individus à quelques dizaines de couples.

Il est très actif et très sociable envers les autres espèces de passereaux.

C'est un excellent acrobate, il n'hésite pas à se mettre la tête en bas pour attraper quelques graines qu'il trouve à l'extrémité d'une branche. Sur ce point son comportement se rapproche de celui des mésanges. Le bec fin et pointu leur permet d’extraire les graines des coquilles. C’est un oiseau très actif toujours en mouvement, adoptant différentes postures pour atteindre sa nourriture préférée.

 

ALIMENTATION :

 

Le Tarin des aulnes se nourrit principalement de graines de pins ou d’épicéas pendant la période de reproduction.

On peut aussi le voir en bandes se nourrissant au sol.

Le tarin adulte est essentiellement granivore, surtout les graines des feuillus tels l'orme le bouleau ou l'aulne, mais il se nourrit aussi de graines de chardon ou de pissenlit. Plus exceptionnellement il se nourrit de baies et de bourgeons de résineux. Les juvéniles quant à eux sont essentiellement nourris d'insectes.

 

 

REPRODUCTION :

 

Une fois arrivés sur les aires de reproduction, le mâle dresse les plumes noires de la calotte en présence de la femelle. Les ailes abaissées exposent le croupion jaune vif. Il gonfle la poitrine et déploie sa queue tout en émettant un son grinçant.

Il effectue aussi des vols de parade, décrivant des cercles à la cime des arbres et lançant son chant musical. Ces vols continuent durant la période d’incubation, avec des battements exagérés et la queue complètement déployée afin d’exposer les taches jaune vif.

Pendant la parade nuptiale, le mâle poursuit la femelle, puis se dresse devant elle les ailes entrouvertes et les plumes hérissées. Le vol nuptial est circulaire papillonnant autour de la femelle.

En temps normal le vol du tarin est onduleux et dansant surtout lorsqu’il se déplace en groupe.

La période de nidification se situe de mai à août.

Généralement bâtit très haut à l'extrémité d'une branche dans la cime d'un conifère, souvent à plus de 20 mètres de hauteur, les parents construisent un nid en forme de coupe, avec de fins rameaux, herbes sèches, racines, mousse et lichens. Le fond est garni de radicelles, crins, plumes et duvet. La femelle pond 4 à 6 oeufs de couleur bleu pâle tacheté de roux qu'elle couvera seule pendant 12 à 14 jours. Ce sont ensuite les deux parents qui nourrissent les petits pendant une quinzaine de jours essentiellement avec des pucerons et des chenilles.

D'ordinaire le couple niche une seconde fois en juin.

 

MYTHOLOGIE :

 

Les tarins des aulnes sont si discrets pendant la période de reproduction, qu'une vieille légende germanique disait que ces oiseaux cachaient dans leur nid, une pierre magique qui les  rendait invisibles.




IMGP6850 (Medium)



 

Partager cet article

Repost 0
Published by le petit montagnard - dans FAUNE
commenter cet article

commentaires

monique33 16/02/2010 06:34


bonjour,
je découvre votre site et ses photos superbes accompagnées de leurs commentaires instructifs
je ne connais pas votre région.je découvre
je reviendrai
monique


Cyrou 09/02/2010 17:57


Merci pour cet article très complet sur le Tarin des Aulnes que je ne connaissais pas jusqu'à maintenant
Très belles photos !
Arvi pâ


Jean 03/02/2010 18:15


Bonsoir
Chez nous la neige est partie... c'est suffisant !!!
Sincèrement
Jean


Jean 16/01/2010 17:27


Bonjour, voilà un oiseaux que je ne connaissais pas du tout... Il faut dire qu'ici nous n'en n'avons pas.... mais ce drôle d'oiseau chante bien !!!
sincèrement
jean


:0091: :0010: :0085: 13/01/2010 19:07


sacré gazouillis en fin de compte......mais bon vivement le printemps...j'espère que tu vas bien et bb également !! bonne soirée